L'accordéon est souvent nommé le piano du pauvre. La guitare, depuis la Renaissance jusqu'à aujourd'hui, est peut-être l'instrument populaire par excellence — on sait cependant que Schubert déjà, puis Berlioz, la pratiquaient sans pour autant avoir écrit (ou si peu) pour celle-ci.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Et comment la musique écrite se ressaisit-elle de ces instruments et plus encore de la référence populaire de leur répertoire ?

L'Ensemble Cairn propose un concert de musique de chambre qui s'articule autour de ces deux instruments encore peu mis en valeur dans la création contemporaine, mais dont le répertoire se construit peu à peu. A ces deux instruments s'adjoint le violoncelle, comme référence d'un monde plus proprement ”classique”.

En filigrane de ce programme apparaissent ainsi d'autres musiques, plus ou moins lointaines, plus ou moins envahissantes : depuis la guitare flamenca de Tellur jusqu'à la musique psychédélique de Trash Tv Trance ; depuis les références au shô japonais jusqu'à la noise music d'Innersonic.

Le concert que propose l'Ensemble Cairn débute dans un univers acoustique et conduit peu à peu vers un monde électrique et des mélanges sonores improbables.

 

Historique du projet, racines
Fanny Vicens, accordéoniste de l'Ensemble Cairn, est à l'origine de nombreuses créations en France et en Allemagne. Christelle Séry guitariste de l'Ensemble Cairn depuis plus de 18 années a énormément travaillé au développement du répertoire de la guitare classique et électrique en tant que soliste et au sein de l'ensemble. La récente venue de Fanny Vicens au sein de Cairn est l'occasion de cette première rencontre.