Rebecca Lawrence, contrebassiste américaine, dépasse le concept de “genre de musique” avec son approche de la contrebasse et de l’improvisation. Tout aussi à l'aise dans une section d'orchestre symphonique que dans un club de performance underground, ses intérêts vont de la musique classique et contemporaine, la musique expérimentale, populaire et pop à l'art moderne et au discours féministe. Née à Seattle, dans l'État de Washington, Rebecca a obtenu son bachelor à l'Université de Californie du Sud en 2018 avec David Allen Moore. À partir de l'automne 2018, elle poursuit un perfectionnement avec le célèbre contrebassiste français, François Rabbath. Rebecca a été boursière du Bang On A Can 2018 et a été sélectionnée pour participer au célèbre Aspen Music Festival, au Silkroad Global Musicians Workshop, à l'Institut Domaine Forget et au Wabass Institute. Elle se produit fréquemment avec le Kaleidoscope Chamber Orchestra de Los Angeles et a participé au festival de musique d'Ojai. En 2017, elle a été interviewée pour le podcast “Contrabass Conversations” de Jason Heath, faisant d'elle l'une des plus jeunes invitées de l'histoire des podcasts. Rebecca est très active et engagée sur le plan artistique ; ainsi,  pendant son séjour à l'USC, elle a co-fondé le Thornton Community Project, groupe dirigé par des étudiants qui encourage la collaboration interministérielle et l'activisme en matière de justice sociale. Ses écrits sur les problèmes de genre auxquels est confrontée la communauté de la contrebasse classique ont été publiés sur medium.com