La pianiste Justine Leroux commence simultanément la flûte et le piano au CRD de Bourg-la-Reine/Sceaux à l’âge de neuf ans, où elle termine ses études musicales avec Mention Très Bien à l’unanimité. Par la suite, elle se perfectionne avec Jean-Claude Henriot et Roger Muraro, avant d’intégrer à l’unanimité la classe de Géry Moutier au CNSMD de Lyon. Elle poursuit ses études en Master dans la classe de Florent Boffard, qu’elle achève en 2011 avec Mention Très Bien. La même année, elle interprète de mémoire à plusieurs reprises les Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus d’Olivier Messiaen, dont l’intégrale à l’ENS de Lyon. En 2013, elle interprète à plusieurs reprises l’intégrale des 48 Esquisses d’Alkan. Justine Leroux navigue aisément dans tous les répertoires, avec une disposition particulière pour la musique de notre temps, qualité remarquée en 2007 lors du Concours International Olivier Messiaen, et récompensée par le prix Palazzetto Bru-Zane lors de la Finale-Récital du Concours International d’Orléans 2012, puis par le Prix Spécial Alberto Ginastera lors du Concours International d’Orléans 2014. Elle a par la suite été invitée à se produire en récital à l’Arsenal de Metz, au Musée Debussy de Saint-Germain-en-Laye, à l’Orangerie du domaine de Sceaux, au Palazzetto Bru-Zane à Venise, aux Instituts français de Londres et Valencia, à la Philharmonie de Paris, au Festival Chopin à Bagatelle, au Festival Messiaen au Pays de la Meije… Justine doit une grande partie de son orientation musicale au Centre Acanthes, où le dialogue avec les compositeurs et interprètes d’aujourd’hui a nourri sa sensibilité et sa réflexion (Yvonne Loriod-Messiaen, Roger Muraro, Claude Helffer, Ian Pace, Siegfried Mauser…). Elle complète ses études au CNSM de Paris en DAI contemporain dans la classe de H.-S. Kang, en Master d’accompagnement au piano dans la classe de J.-F. Neuburger, ainsi qu’en master de Pianoforte dans la classe de Patrick Cohen.