Percussionniste, batteur, compositeur, inter- prète, improvisateur : Gérard Siracusa. Etudes musicales à Mar- seille, Rueil-Malmaison, San Diego Californie. Médaille d’Or en percussion au CRR de Rueil Malmaison, CA de percussion. Co-fondateur du G.R.I.M. (Groupe de Re- cherche et d’Improvisation Musicales de Marseille), avec André Jaume et Jean-Marc Montera, il œuvre dans le champ de la création musicale, depuis la musique totalement écrite à celle totalement improvisée, et le spectacle vivant. Il collabore avec de  nombreux  musiciens  et compositeurs, notamment Louis Sclavis, Michaël Riessler, Beñat Achiary, Claude Barthélémy, Joëlle Léandre, Georges Aperghis, Vinko Globokar, Diego Masson, Jacques Rebotier, Frederic Rzewski, François Rossé, joue avec Joe McPhee, John Surman, Barre Phillips. Il se produit en percussion solo, enregistre l’album solo Jardins de Paille, premier album en solo jamais réalisé par un percussionniste improvisateur et com- positeur français, puis crée Solibrius, récital de percussion contemporaine et concert-spectacle évolutif en multipercussion, et plus récemment la suite de pièces pour batterie solo Drums Immersion (cd Signature - Radio France). Il œuvre avec la danse (Santiago Sempere), la poésie et le théâtre (Jacques Bonaffé, Denis Lavant, Michaël Lonsdale, Zéno Bianu, Christian Tarting, Vincent Colin, Jorge Lavelli, Claude Régy), la radio pour des poétiques et fictions de France Culture. Sa discographie est nombreuse et éclectique, récompensée par deux prix du disque de l’Académie Charles Cros pour Le Bûcher des Silences en 1995 (avec Valentin Clastrier, Michel Godard, Jean Louis Matinier, Michael Riessler et Carlo Rizzo) et Beatiho (avec Guylaine Renaud, Beñat Achiary, Domique Regef) en 2013. Au fil de ses rencontres et créations multiples, Gérard Siracusa, très attaché à la qualité du timbre instrumental, n’a cessé d’explorer et de développer un travail singulier sur le chant percussif et la multiple timbralité d’un même instrument. Il enseigne la percussion et la batterie au CRD d’Argenteuil.

« Il y a un son Siracusa, adéquation parfaite entre le geste, l’instrument, la musique et la voix» Jean-Claude Queroy Jazz Magazine

« L’un des rares inventeurs permanents de la percussion » Sylvain Siclier Le Monde