La pianiste Annini Tsiouti a étudié le piano et la musique de chambre à l’Ecole Normale de Musique de Paris, ainsi que la musicologie à l’Université Paris-Sorbonne, où elle termine actuellement une thèse sur les 32 Pièces pour piano du compositeur Grec, Nikos Skalkottas. Très active dans la promotion de la musique de notre temps, elle a créé nombre d’œuvres de compositeurs contemporains, notamment à Chypre, où elle a activement participé à la vie musicale pendant ces dernières années. Aussi à l’aise en solo qu’en formation de musique de chambre, ainsi qu’en accompagnement de chanteurs, Annini a joué dans plusieurs festivals internationaux, en Europe et au Moyen Orient, avec des programmes thématiques et originaux. En novembre 2017 elle a créé la pièce de Christina Athinodorou, Re:mains, pour multipianiste, à l’occasion des événements célébrant la capitale européenne Paphos, à Chypre. Parmi ses projets futurs citons des concerts avec des œuvres du compositeur Australien Graham Hair en Ecosse, et des concerts commémorant les 70 ans de la mort (en 1949) de Nikos Skalkottas.