Mélodie sans paroles

 

La mélodie sans parole a été beaucoup utilisée en France à partir de la seconde moitié du XIXème siècle. Cette utilisation de la voix pure, amène à une abstraction et une réflexion sur le matériau sonore. La transcription d’oeuvres pour voix au saxhorn est une démarche proche de cela, puisqu’elle pose la question de la puissance évocatrice de la musique elle-même. Ce programme est également une invitation à découvrir le saxhorn, instrument méconnu inventé par Adolph Sax en 1847 à Paris. Plus connu sous le nom de Tuba ténor, cet instrument a d’abord été utilisé dans les musiques militaires, avant d’intégré les formations symphoniques françaises sous le nom de « tuba français ». Il a notamment été utilisé par Debussy, Ravel, Franck, Messiaen…) Ce récital est donc conçu comme un hommage à l’histoire du saxhorn, mais aussi à l’histoire de la musique en France.

 

Corentin Morvan