Ancienne architecte-paysagiste diplômée de l’ENSAAMA Paris et l’ENSP Versailles, la compositrice Diane Schuh s’est redirigée vers sa première passion : la musique, par le biais de la reprise d’études en violon et composition en conservatoire. Diane Schuh finit actuellement un master en Musicologie, Théories et Pratiques de la musique à l’Université Paris VIII. Elle y étudie la composition dans la classe de José Manuel López López et a pu dans ce cadre composer pour l’ensemble 2e2m (Sédimentations pour hautbois, trompette, accordéon, violoncelle et électronique) et l’ensemble Cairn (Si on ne fait rien, on fait une forêt pour flûte, accordéon microtonal, violon et électronique). Diane Schuh s’intéresse aux questions d’écologie sonore, elle s’inspire du vivant pour composer des milieux sonores qui peuvent faire entrer en dialogue field recording, électronique et instruments acoustiques. La question du lieu et du milieu, de leurs interactions avec le sonore est au centre de ses préoccupations.