édition 2021 : "écouter voir" - le temps des replays

D'ici quelques jours, les liens vers les Premières vont seront communiqués...

Lundi 9 novembre - 19 h 30

Rediffusion du concert

Château de Flamboin

Concert Ambre Vuillermoz, accordéon

Jean-Sébastien Bach, Variations Goldberg

arrangées pour accordéon

Une après-midi  musicale dans un écrin de verdure et de sérénité de 150 hectares…


Lundi 15 novembre - 19 h 30

Rediffusion du concert

Chapelle Saint-Hubert - les Marêts

 Quatuor Joyce

Oeuvres inachevées ?

Franz Schubert, Quatuor en do mineur D 103

Leo Marillier, Quatuor n°2 (2021, création)

Franz Schubert, Quatuor N°12 "Quartettsatz" D 703

Andrew Norman, Peculiar Strokes

Joseph Haydn, Quatuor en ré mineur Hob 83

Béla Bartók, Quatuor n°3 Sz 85

Exposition Jean-Pierre Corne

Résidence de Diane Schuh, compositrice

Le travail pictural de Jean-Pierre Corne, placé de part et d’autre des musiciens, partage une identité de présence et de thème avec le programme. La remarquable chapelle rayonnante des Marêts, à la « charpente à petits bois » unique en Europe et dont l’acoustique séduit musiciens et mélomanes, accueille cet événement.


Lundi 22 novembre - 19 h 30

Rediffusion du concert

Fondation des Etats-Unis - Paris

Clément Lefebvre, piano

Léo Marillier, violon

Claude Debussy, Syrinx (argt  violon seul par L.Marillier) (2021)

Olivier Messiaen, Extraits de « petites esquisses d’oiseau » (1985)

César Franck, Sonate

Benoit Menut, Les Nombres op 93 (2018)

Claude Debussy, sonate

Franck, Messiaen, Debussy, Menut, chacun ici saisis à des instants différents d’une quête qui leur est commune : une fusion entre l’histoire des pensées et la beauté singulière de l’idée, une refonte de l’art français, en écho à la fresque Les Quatre Âges de l’Art Français de Robert La Montagne Saint-Hubert, œuvre de 1930 qui orne le Grand Salon de la Fondation des Etats-Unis. César Franck, qui dresse une fresque nuptiale en gage de gratitude pour son ami Ysaÿe, la transformant en une renaissance de l’art français, Debussy qui donne le plus libre cours possible à son propre imaginaire, y parvenant au bout d’une vie tourmentée, Benoît Menut qui concilie l’art de l’hommage avec l’intégrité d’une innovation « sur les épaules des géants », et Messiaen qui fait se rencontrer technique, art de la composition, et le chant millénaire et quotidien des oiseaux.


Lundi 29 novembre - 19 h 30

Rediffusion du concertKiosque Everly (77)

Eudes Bernstein, saxophone

Orlando Bass, piano

lauréats 2019 Fondation Banque Populaire

 Danses Exotiques

 The Summons (1994) (extrait de San Antonio Sonata) John Harbison (1938)

 Georges Gershwin (1898-1937) Songbook

Tableaux de Provence (1948) de Paul Maurice (1910-1967)

Tango-Etudes (1989) Astor Piazzolla (1921-1992)

 Scaramouche op 165 (1937) Darius Milhaud (1892-1974)

Gershwin, Songbook

 Valse Vanité (1926) Rudy Wiedoeft (1893-1940)

Saxophobia (1920)

Lundi 6 décembre - 19 h 30

Rediffusion du concertEglise Beauchery-saint-martin (77)

Quatuor JoyceLa gamme à travers la couleur

J.S. Bach - Contrapunctus 1 & 9 from the Art of Fugue

Ivan Wyschnegradsky - String Trio op.53 (1978-1979)

J.S. Bach - Contrapunctus 8

Anton von Webern - 1905 Quartet

Ivan Wyschnegradsky - String quartet n.2 (1930-1931)

Le quatuor Joyce dont la « Science des sons et le cœur forment la plus harmonieuse alliance. » (ConcertClassic) rend hommage au compositeur russe, Ivan Wyschnegradsky, pionnier reconnu mais secret, dont l’œuvre tout entière tend vers un désir musical adossé à l’arc-en-ciel. Son travail musical d’une extrême fécondité s’inscrit dans un projet de mosaïque lumineuse d’inspiration mystique dont le concert rendra compte grâce à une immersion visuelle.


Lundi 13 décembre - 19 h 30

Rediffusion du concert

Eglise Notre-Dame

Donnemarie-Dontilly (77)

 

"Quand la musique devient tissage"

Fernando Palomeque piano

Léo Marillier violon

Franz Liszt, Gondole Lugubre (version violon et piano par Liszt)

Jean Sibelius, Pièces pour violon et piano

L.v. Beethoven, variations WoO 40 violon et piano en fa majeur

Robert Schumann, Märchenbilder op.113

Béla Bartók (1882-1945) premier portrait op.5 pour orchestre : 'un idéal' (1907), version pour violon et piano

Pianiste et chef d’orchestre argentin, Fernando Palomeque est lauréat de nombreux concours internationaux. Partenaire privilégié de Léo Marillier, violoniste né à Provins au parcours de concertiste qui l’a déjà mené aux quatre coins du monde ; son récent concert au Louvre d’Abu Dhabi lui a fait découvrir  le plus grand tapis du monde qui lui a inspiré ce concert. Nous suivrons donc fil à fil l’obsession qui mène les compositeurs à des tissages musicaux d’où surgit un fourmillement précieux.
Pour ce concert  : l'église de Donnemarie-Dontilly adossé à son cloître qui abrite un  très joli jardin médiéval.


lundi 21 décembre - 19 h 30

 Rediffusion de la table ronde

Musée de Provins et du Provinois

Journées Européennes du Patrimoine

"Musique et couleur : passerelles"

Compositeurs, Musicologues et chercheurs Bruno Ducol, Franck Yeznikian

Modérateur : David Christoffel, producteur de l'émission "Métaclassique"
Parmi les compositeurs géniaux confrontant autrement les rythmes et couleurs et nous dévoilant les perspectives énigmatiques nées de cette rencontre, citons Alexandre Scriabine,  Arnold Schoenberg, Olivier Messiaen et Ivan Wyschnegradsky, . Quels sont en effet les rapports entre sons et musique, quelles traductions entre la musique et les autres arts peuvent s'opérer? Questions qui orienteront les échanges de cette table ronde, animée par quatre musiciens et chercheurs passionnés : Bruno Ducol, auteur de "L'oeil écoute" et de "Vibrations chromatiques", Franck Yeznikian dont les oeuvres sont régulièrement irriguées par des passerelles entre la lumière et la musique, Lu Xiangcheng, auteur de la thèse "Synesthésie et immersion : composantes visuelles, sonores et musicales dans la création d'oeuvres artistiques contemporaines"et David Christoffel, musicologue et journaliste.

Echange illustré d'extraits audiovisuels et suivi d'un débat avec l'auditoire.

Partage d'un verre avec les intervenants et séance de dédicaces de leurs ouvrages

lundi 28 décembre - 19 h 30

Rediffusion du concertThéâtre du Voyageur

 Le "bis" du quatuor en résidence

Quatuor Joyce

"Oeuvres inachevées"

 


En rediffusion dès à présent

Schoenberg, compositeur et peintre

Projection d'un film commenté par Léo Marillier

Découvrez lors de ce streaming le peintre et compositeur Arnold Schoenberg et décryptez son évolution géniale avec comme guide, le directeur artistique du festival Inventio, Léo Marillier. Jaillissement impérieux que salue Vassily Kandinsky, et qui apparente les toiles de Schönberg à celles, expressionnistes, d'un Oskar Kokoschka ou d'un Edvard Munch. Projection d’un court métrage mis à disposition gracieusement par la Fondation Arnold Schönberg de Vienne.





Concert présentation édition 2022

Salle Cortot le 26 janvier 2022

Leo Marillier violon, Ryo Kojima violon, Laurent Camatte alto, Loïc Abdelfettah alto, Pierre Strauch violoncelle, Clotilde Lacroix violoncelle

Richard Wagner : prélude et mort d’Isolde (Tristan et Isolde), Arrangement pour sextuor par Léo Marillier

Arnold Schönberg, Trio à cordes op. 45

Arnold Schönberg : la Nuit Transfigurée op.4

La nuit transfigurée de Schönberg est le chef-d'œuvre qui annonce le crépuscule du romantisme, par sa forme onirique, ses relais magiques entre instruments. Ce joyau de musique de chambre opère une fusion unique entre la musique "pure" - appréciable, sublime en elle-même tout en donnant un dernier hommage (nous sommes en 1899) à tout l'imaginaire romantique (la "Nuit"), à travers une formation de six musiciens aussi symphonique qu'intime. Le prélude de Tristan et Isolde Wagner transcrit spécialement pour cette même formation se passe de mots ici tout en disant tout de la résignation, mais aussi la joie, de la ferveur, de la consolation... De l'autre bord de l'horizon, le trio à cordes de Schönberg, écrit un demi-siècle après la nuit transfigurée (en 1946), incarne l'innovation fauve, d'une trajectoire elliptique, cosmique. Composé par Schönberg à la suite d'une convalescence traversée d'éclairs expressionnistes, et d'une guerre qui le laisse le dernier héritier d'une certaine vision de la musique, comme art de l'effroi, de l'émotion subite, de la révélation. Rejoignez sans tarder ce concert hébergé par la Galleria Continua, à l'ombre d'une œuvre  monumentale d'Anish Kapoor dont  le mystère fait grandir, l'entendement .