Né en 1990, le violoncelliste Noé Natorp a la chance de grandir dans une famille de musiciens. Il commence le violoncelle à 7 ans et reçoit dès son plus jeune âge les conseils des grands violoncellistes Lluis Claret et Jerôme Pernoo, participant avec eux à de nombreux stages et académies. Son grand-père Hartwig Natorp, ancien violoncelle super solo de l'Opéra de Zürich et élève de Pierre Fournier, qui lui prête un instrument de Jean-Baptiste Vuillaume, le suit depuis ses débuts, tout comme son oncle et sa tante, membres de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. En compagnie de ces derniers et de son frère aîné, violoniste, il forme un quatuor familial. Après avoir fait les classes de Florian Lauridon et Matthieu Lejeune, il entre à l'unanimité des voix au CNSMDP à l'âge de 16 ans dans la classe de Philippe Müller. Durant ses études, il rencontre le pianiste compositeur et improvisateur Jean-Baptiste Doulcet avec qui il intègre en 2013 la classe de Claire Désert et Ami Flammer en 2e cycle au CNSMDP et avec qui il vient d'intégrer la classe du Trio Wanderer au CRR de Paris. Ils ont la chance de jouer à la Salle Pleyel la Sonate de Rachmaninov et se produisent dans différents festivals où ils ont à cœur de faire découvrir les œuvres de Jean-Baptiste, notamment au Centre de musique de chambre de Paris (Jérôme Pernoo), Salle Cortot. Ils viennent de remporter le 2e prix du Concours de musique de chambre de la Fnapec et bénéficient de la Bourse de l'Académie des Beaux-Arts. Noé se perfectionne entre autres dans les académies Ravel, Pablo Casals, Villecroze et Proquartett avec les grands professeurs Gary Hoffman, Franz Helmerson et Arto Noras et dans d'autres cadres avec Vladimir Perlin, Peter Bruns et Emilio Colon.  En musique de chambre, il bénéficie aussi des conseils de Marc Coppey, Lise Berthaud, Christian Ivaldi, Emmanuel Strausser, Olivier Charlier, Philippe Bernold, Vladimir Mendelssohn, Emmanuelle Bertrand, et des quatuors Talich, Ysaye et Ebene.     En janvier 2013, Noé est nommé violoncelle solo de l'Orchestre des Pays de Savoie. Il est invité en qualité de violoncelle solo à l'Orchestre National de Bordeaux Aquitaine et a la chance en septembre 2015 d’effecteur un remplacement à l'Orchestre Philharmonique de Berlin. Il participe depuis plusieurs années à un ensemble de violoncelles créé par François Salque avec lequel il joue dans différents festivals, comme le Festival des Voûtes Célestes, Musique d'un Siècle, Nuits du Mont Rome ou Pablo Casals. En 2011, il a la chance de faire une série de concerts aux côtés de Sonia Wieder-Atherton dans un programme intitulé Vita, composé entre autres de madrigaux de Monteverdi arrangés pour trois violoncelles. Ils se produisent en France, notamment au Festival de Saint-Lizier et en Italie à Bari et à Rome. Il se produit en sonate dans l'émission de Gaëlle Le Gallic Génération Jeunes Interprètes sur France Musique et dans les festivals Les Pianissimes, Les Lisztomanias, Les Concerts d'Esther, Le Chant de la rive ou Gerardmer et dans d'autres formations de musique de chambre aux festivals du Val d'Aulnay, Les Musicales du Parc de Wesserling, 1001 Notes, Les Alizées, Eva Ganizate, Les Musicales du Jaur, Musée en Musique, les Rencontres Internationales des Graves. Il représente son orchestre en 2014 au Annecy Classic Festival où il interprète Le Carnaval des Animaux en version chambriste avec les sœurs Bizjak. Lauréat à 15 ans du Prix du compositeur au Concours Maurice Gendron, Noé a aussi la chance d'avoir joué de nombreux concertos avec différents orchestres amateurs (le Triple Concerto de Beethoven, les concertos d'Elgar et de Haydn, le Concerto pour deux violoncelles de Vivaldi et les Variations sur un thème Rococo de Tchaïkovski).