Le prometteur quatuor Joyce réunit quatre jeunes solistes diplômés de la plus haute distinction au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris : le Diplôme d’Artiste-interprète et d’une spécialisation dans le répertoire des 20ème et 21ème siècles. Ils sont tous lauréats de fondations telles que Mécénat Musical Société Générale ou la Fondation de France. Tous chambristes avertis et passionnés, ils ont travaillé ensemble au CNSMDP, partageant plusieurs projets avec Frédéric Durieux, Bruno Mantovani, Matthias Pintscher, invités également par les festivals de Villecroze, Toroella de Montgri, les Jeudis de la Nartelle.

Léo Marillier, fondateur et violon I du quatuor Joyce.

Apolline Kirklar, violon II, est une violoniste particulièrement engagée sur la scène actuelle et contemporaine. Diplômée du Master d’Interprète au CNSM de Lyon en 2016, elle se spécialise ensuite en 3e cycle en répertoire contemporain au CNSM de Paris où elle obtient le Diplôme d’Artiste Interprète en 2018. Au cours de son parcours, elle se forme également à la Guildhall School of Music and Drama à Londres. Elle se produit régulièrement en tant que chambriste dans différents répertoires et formations. Elle est notamment à l’initiative de deux ensembles : le Trio Fauve pour accordéon, violon et violoncelle, lauréat de la Fondation Banque Populaire 2019 et du concours de la Fnapec 2017, et le Duo Zyia pour violon et violoncelle diplômé du Master de musique de chambre au CNSM de Paris en 2020 et qui remporte en décembre 2018 le Premier prix du North International Music Competition dans la catégorie duo. Son intérêt pour la musique d’aujourd’hui la mène à collaborer avec les compositeurs émergents, tels que Alex Nante, Bertrand Plé,Tom Bierton, etc… dans des projets de créations au sein des ensembles dont elle fait partie mais également auprès de l’Ircam, au Festival Manifeste, ainsi qu’avec l’Ensemble Ulysses. Elle se produit avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National de France, l’Ensemble L’Itinéraire, l’Orchestre National d’Ile-de-France, l'Opéra National de Lyon, l'Orchestre Dijon-Bourgogne. Elle explore aussi de nouvelles formes musicales et scéniques : l’improvisation générative auprès d’Alexandros Markeas, le théâtre musical dans la compagnie Voque créée par Jacques Rebotier, ainsi que des spectacles en lien avec le théâtre – Traviata, vous méritez un avenir meilleur, mise en scène Benjamin Lazar / production Bouffes du Nord ; Le Songe d’une nuit d’été – mise en scène Antoine Herbez / compagnie Ah. Elle rejoint la compagnie Miroirs Étendus créée par Fiona Monbet dans l’opéra Orphée et Eurydice.

Loïc Abdelfettah, alto, Diplômé par deux Masters brillamment obtenus au CNSMD de Lyon et à la Zürcher Hochschule der Künste de Zurich (Suisse), respectivement dans les classes de Françoise Gnéri et de Lawrence Power, Loïc Abdelfettah se perfectionne par la suite au CNSMD de Paris en 3ème cycle « Diplôme d’Artiste Interprète » spécialisation répertoire contemporain et création. Musicien éclectique, il y poursuit également des études d’improvisation (générative, jazz, musique indienne). Tout au long de ses études, il a pu profiter des conseils de musiciens renommés (I.Charisius,V.Hagen, K.Kashkashian, G.Knox, N.Imai, T.Masurenko, J.Meissl, M.Milstein, M.Rysanov, A.Tamestit, T.Zimmermann…). Loïc est par ailleurs lauréat de plusieurs concours internationaux aussi bien en soliste, qu’en tant que chambriste. En effet chambriste passionné, il co-fonde le Quatuor Fenris au sein du CNSMD de Lyon en 2012, quatuor lauréat du Concours pour Jeunes Quatuors de la Philharmonie de Paris (France, 2016) et de la AEMC International Chamber Music Competition (Italie, 2019). Par ailleurs, Loïc est également membre fondateur du Duo Prism, ensemble formé d’un alto et d’un violoncelle. Vainqueurs du Concours Musique au Centre Val-de-Loire Humanis, le duo a enregistré son premier disque en 2017. Depuis 2019, Loïc a également rejoint le Quatuor Koltès. Loïc Abdelfettah s’est déjà produit dans de nombreux festivals en France et à l’étranger, entre autres : Musiques à Flaine, Arpèges en Gascogne, IMS Prussia Cove (Angleterre), Aurora Chamber Music Festival (Suède), Verbier Festival (Suisse), Festival des Chapelles Royans-Vercors, Lac Léman Music Masterclasses (Suisse), Akoesticum Talent Programme (Pays-Bas), Les nuits musicales du Palais Carli, Les soirées du Castellet, Orlando Festival (Pays-Bas), Wijnhaven Festival (Pays-Bas), Les Concerts de la Visitation, Fringe Torroella de Montgri (Espagne), Les Musicales d’Assy, Berlin International Chamber Music Festival (Allemagne), IMC World Forum on Music/UNESCO …

Emmanuel Acurero, violoncelle,

Né à Maracaïbo (Venezuela) le 18 octobre 1995, Emmanuel Acurero commence ses études musicales à l'âge de 3 ans au Conservatoire José Luis Paz à Maracaïbo. À l'âge de 7 ans, il débute le violoncelle dans la classe de Asdrubal Castillo, intègre l'Académie Latino-américaine du Violoncelle à l'âge de 11 ans, et deux ans plus tard devient le disciple de William Molina Cestari. Il bénéficie en outre, au cours de masterclass, de l'enseignement de Yo-Yo Ma, Natalia Gutman, Philippe Müller, Lynn Harrell ou Raphaël Wallfisch. Il reçoit plusieurs distinctions de l'Assemblée Législative et des universités de sa ville dans le cadre de la journée de la jeunesse. Il a joué comme soliste au Festival international de la culture de Bergamo avec l'orchestre de sa ville, à La Havane (Cuba) avec l'orchestre symphonique du Venezuela, et réalise plusieurs tournées internationales en Amérique et en Europe, en tant qu'invité de l'orchestre Simón Bolivar, de l'Orchestre symphonique du Venezuela, ou l'orchestre Teresa Carreño, sous la direction de chefs prestigieux tels Gustavo Dudamel, Christian Vasquez, Rafael Payare ou Théodore Kuchar. En 2012, il obtient un prix spécial Simone Feyrabend-Müller (jeune talent de l'année) au concours International Carlos Prieto au Mexique. Il poursuit actuellement ses étude au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Raphaël Pidoux.