Étudiant en master d’histoire du cinéma à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et chercheur invité à la Cinémathèque Française (bourse Jean-Baptiste Siegel), Arthur Côme travaille sur la musicalité des images dans le cinéma français des années 1920. Il poursuivra ce travail dans le cadre d’une thèse dès la rentrée prochaine. Arthur est particulièrement intéressé par Marcel L’Herbier, Germaine Dulac, et bien entendu à Abel Gance, qui ont tous un rapport très particulier à la musique. Et pour ce qui concerne Abel Gance, la figure de Beethoven est très présente dans ses travaux. On en retrouve des mentions dans ses films, ses écrits publiés, mais également dans ses carnets de notes personnels.