Léo Marillier, violon et concertmaster de l'Ensemble


Anastasia Karizna est une violoniste biélorusse actuellement résidant en France. Lauréate des plusieurs concours internationaux. Elle s'est produite en tant que soliste, en musique de chambre et dans les orchestres . 1er prix du Conservatoire National Superieurs  de Musique et de Danse de Paris en 2015 (elle  étudie dans les classes de Boris Garlitsky, Igor Volochine, Jean-Marc Phillips et David Rivere ). Anastasia également bénéficié des conseilles de Phillips Graffin  au Conservatoire Royal de Bruxelles et Aleksandre Brussilovsky au Conservatoire de Versailles. 


Née en 1998, Adèle Ginestet commence l'alto au conservatoire de Rodez à l'âge de 9 ans et poursuit ses études au conservatoire de Toulouse dans la classe de Louis Merlet. Elle intègre le conservatoire national supérieur de musique de Paris en 2016, dans la classe de Jean Sulem, Odile Auboin et Marc Desmons après avoir obtenu son DEM à l'unanimité. Lors de Master class et académies, elle a l'occasion de travailler avec Françoise Gnéri, Sabine Toutain, Michel Michalakakos, Lise Berthaud... Passionnée de musique de chambre, elle se forme en quatuor à cordes et quintett avec piano avec Michel Poulet, François Salque, Maria Belooussova... En août 2017 elle partira 5 mois à Cleveland étudier avec Jeffrey Irvine.


Aurore Montaulieu commence le violoncelle à l’âge de 4 ans au Conservatoire de Cannes. En 2012, elle obtient sa licence au Pôle-Supérieur-Paris-Boulogne-Billancourt dans la classe d’Hélène Dautry avant de partir aux Pays-Bas où elle est diplômée d’un Master du Conservatoire Royal de La Haye, dans la classe de Michel Strauss.  Aurore développe son goût naturel pour l’orchestre au sein de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, le Gustav Mahler JugendOrchester, l’académie de l’Orchestre de Paris et le Residentie Orkest sous la baguette de chefs renommés tels que K. et P. Järvi, P. Jordan, L. Foster, H. Blomstedt, C. Eschenbach, K. Nagano, J. Nott… Elle est membre de l’Orchestre Lamoureux et de l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire. Aurore aime aussi partager sa passion pour la musique de chambre, qu’elle pratique en sonate, trio ou quatuor. Elle s’est produite dans ces formations pour Musique au Cœur de l’Estérel, à l’Hôtel Majestic de Cannes, au festival des Vacances de Monsieur Haydn ou encore à Abano, Casamaggiore, Bolzano (Italie), Genève et Monaco. Elle a également été invitée par la Mahler Academy en 2016. Aurore joue un violoncelle de Roberto Masini fabriqué pour elle en 2010.


Axelle Tahiri commence l’alto à l’âge de 6 ans au conservatoire communal de Dourdan. C’est grâce à l’essor et l’investissement pour les jeunes  de cette petite structure que le loisir se transforme vite en passion. Elle entre au CRR de St Maur-des-Fossés en septembre 2012, où elle a alors la possibilité de travailler avec Alain Tressallet ;  y obtient son D.E.M à l’unanimité en juin 2014. Pendant ce temps, en participant à divers stages et Académies, elle a l’opportunité de travailler avec Marie-Christine Witterkoër et Françoise Gneri. Elle entre ensuite au CRR de Paris, pour travailler avec Fabrice Leroux (2014-2015) puis chez Françoise Gneri (2015-2016), puis est admise au CNSMD de lyon (septembre 2016). Véritable passionnée de musique d’ensemble, elle tente de multiplier les projets comme par exemple sa participation au festival de la Roche-posay. Elle rejoint l’Ensemble Aletheia afin d’acquérir le maximum d’expérience dans le domaine.  


Claire Aladjem, violon - Issue d'une famille de violonistes, c'est vers ce même instrument que Claire décide de se tourner à l'âge de 7 ans. Elle montre vite des dispositions évidentes pour le violon et obtient une première mention au concours Vatelot Rampal à 11 ans, en 2008. Elle continue son apprentissage avec Florin Szigeti, membre du quatuor Enesco et obtient son diplôme de fin d'études musicales avec la mention très bien et les félicitations du jury, avant d'entrer au Cnsm de Paris dans la classe de Svetlin Roussev en 2015. De nature discrète, la musique de chambre et l'orchestre sont pour elle un moyen de pleinement s'exprimer sur scène à travers son violon, ainsi que de partager des moments musicaux privilégiés avec le public. 


Musicien au parcours riche et varié, Clément Batrel-Genin, alto est titulaire d’une Licence d’alto et d’un prix de Polyphonie de la Renaissance au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il débute son apprentissage au sein des conservatoires de Montreuil et de Saint-Maur-des- Fossés, dans les classes de violon et d’alto. Également passionné par les disciplines d’érudition, il se consacre parallèlement à l’écriture, à l’orchestration et à la direction d’orchestre. En 2013 il est admis au CNSMDP dans la classe d’alto de Jean Sulem, et il intègre l’année suivante les classes d’écriture et d’analyse supérieure. Il a pu bénéficier de l’enseignement des plus grandes personnalités musicales comme Nobuko Imai, Atar Arad, Wieland Kuijken ou les membres des quatuors Alban Berg et Ysaÿe, et a été sélectionné pour devenir membre de prestigieux projets tels que la Seiji Ozawa International Academy ou le Gustav Mahler Jugendorchester. Membre du quatuor Onslow avec lequel il mène une intense carrière de musique de chambre en France et en Europe, il a également joué dans les plus prestigieuses salles du monde comme la Philharmonie de Paris, le Musikverein de Vienne, le Victoria Hall de Genève ou le Severance Hall de Cleveland.


Ella Jarrige, violoncelle, née à Paris, termine en 2008 ses études en France avec un 1er Prix de Perfectionnement du CNR de Lille dans la classe d'Hélène Dautry avant de se tourner vers l'Allemagne. La même année elle intègrera la classe de Wen-Sinn Yang à la Hochschule de Munich. Elle y obtiendra en 2010 son Künstlerisches Diplom et en 2014 son Master. De 2011 à 2013 elle fut académiste au sein de l'orchestre de l'opéra de Hamburg. Tous le long de ses études Ella a eu le privilège de recevoir l'enseignement de fabuleux violoncellistes ; Anner Bylsma, Wolfgang Boettcher, Claude Starck, Maximilian Hornung, Sebastian Klinger, et de collaborer avec de nombreux orchestres (ensemble Resonanz, Hamburger Symphoniker, BR sinfonie Orchester, Berliner Symphoniker etc.).Ella est maintenant violoncelliste de l'ensemble Maja, ensemble qui défend la musique de chambre du XXè siècle avec voix. Passionnée de musique de chambre elle se produit au sein de différentes formations et festivals (festival Debussy, Festival les Arts'Franchis, etc).   Valentin Broucke et Marion André concert à Paris et ailleurs.


Emilie Berthod, violon obtient son DEM au CRR d’Aubervilliers-La Courneuve dans la classe de Christophe Bianco, puis se perfectionne auprès de Charles Frey, violoniste du Trio à Cordes de Paris. Passionnée d’orchestre, elle suit une formation supérieure sur deux années avec le CRR de Nantes, et obtient le certificat de formation professionnelle au métier d’instrumentistes à cordes d’orchestre. Elle apprend également avec : l’Orchestre Francais des Jeunes, l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, le Wiener Jeunesse Orchestra, le Joven Orquesta Nacional de España, sous la baguette de chefs renommés tels que Jésus Lopez Cobos, Fançois-Xavier Roth, Félix Ibarrondo, Vincent Barthe, Jean-Marc Burfin, Andrea Licata, Gérard Korsten, George Pehlivanian, etc. Dans un programme d’opéra, elle participe également au festival Pergine Spettacolo Aperto, en Italie. Emilie est également amenée à faire des remplacements dans les orchestres Pasdeloup, Lamoureux, et à rejoindre l’Ensemble de l’Oratoire du Louvre, ou encore l’Orchestre Cinématographique de Paris. Poursuivant parallèlement des études en musicologie, elle obtient son diplôme de Master de Musique à l’Université de Paris-Sorbonne, puis devient lauréate du Capes d’éducation musicale et chant choral, aujourd’hui enseignante rattachée à l’Académie de Versailles. Enfin, au-delà de son parcours classique, son amour pour les musiques de tout horizon l’emmène vers des sentiers éclectiques, et l’amène à participer à des projets d’artistes singuliers dans l’univers des musiques actuelles. Elle joue sur un violon Frébrunet datant du XVIIIe siècle.


Florent Billy, violon est né à Niort en 1986. Après des études de violon au CRR de Nantes et au CRD d’Aulnay-sous-bois, il rentre au CNSM de Lyon en 2009 dans la classe de Marie Charvet, où il obtient son Master avec félicitations du jury en 2014. Durant l’année étudiante 2012-2013, il étudie à la Hochschule für Musik de Leipzig, dans le cadre du programme Erasmus, auprès de Mariana Sirbu. Passionné par la musique sous tous ses aspects, il obtient une licence de musicologie à l’Université de Lyon-II, et s’initie à la direction d’orchestre dans la classe de Nicolas Brochot à Evry. Il est membre fondateur du quatuor Koltès et joue régulièrement à l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire. Prochainement titulaire du Certificat d’Aptitude, il est actuellement professeur au CRD d'Alençon.


Né en 1992, Louis Siracusa est un contrebassiste passionné par la musique classique l'expression musicale et artistique contemporaine. Son attachement pour la musique de chambre le pousse à une multiplication des expériences en ensemble. 
Il a ainsi joué aux sein des ensembles Aleph, Liken, Listen, Le Balcon, l'ensemble de l'académie du festival Manifeste, l'intercontemporain, Le Pli et Linéa en musique contemporaine, au sein de l'ensemble les Muses Galantes en musique baroque sur instrument ancien, et bientôt Aletheia en musique classique et romantique.
Son expérience en orchestre s'est construite grâce à de nombreuses productions musicales, au sein de l'Académie du Festival de Lucerne, avec l'orchestre du CNSMDP et avec le Jeune Orchestre de l'Abbaye de Saintes. Après s'être formé au Pôle Sup' 93 où il obtient sa licence avec Jean-Christophe Deleforge, il est admis en master au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Jean-Paul Céléa. Il finit actuellement son cursus avec Nicolas Crosse.


Hervé Blandinieres, altiste, obtient son DEM d'alto à Amiens avec Valérie Girbal puis Boris Vidal. Il participe à l'Orchestre Français des Jeunes deux années et étudie au conservatoire de Gennevilliers avec Pierre-Henri Xuereb puis au conservatoire de Boulogne-Billancourt dans les classes de Michel Michalakakos et Sébastien Levy où il obtient un DEM de quatuor. Il entre en 2016 au CNSMDP dans la classe de Jean Sulem.

Née en 1991, Lucile Podor débute l'apprentissage du violon dès l'âge de 5 ans à l’École de Musique d'Auxerre, et commence 4 ans plus tard à étudier avec Aurélio Perez à Boulogne Billancourt, qui est encore actuellement son professeur. A 11 ans, elle intègre le Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt dans la classe d'Agnès Reverdy, où elle obtient deux ans plus tard le diplôme de Certificat de Fin d'Etudes Musicales. Elle entre en 2007 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Serge Pataud, et y obtient son diplôme de fin d'études musicales, mention Très Bien à l'unanimité avec les félicitations du jury. Durant ces années, Lucile a été lauréate de plusieurs concours nationaux, comme le concours Vatelot Rampal ou le Grand Prix Pierre Nerini. Très intéressée par la musique de chambre, elle a également bénéficié des conseils de Gabor Takacs, James Parker, Karine Lethiec, Marie-France Giret... Au cours de son cursus, Lucile a eu l'occasion de participer à différentes académies de musique de chambre, comme l'Académie de musique de Chambre de Saint-Cézaire, l'Acédémie d'été de Pommersfelden en Allemagne, mais aussi diverses masterclasses de violon à Villecroze, à Montepulciano avec Mihaela Martin, ou encore à Genève avec Krzysztof Wegrzyn. Lucile intègre en 2011 la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Mihaela Martin, où elle obtient successivement un Bachelor of Arts en 2014 et un Master de Concert en 2016.


Né en 1993, Ludovic Levionnois débute l'alto à Angers dans la classe de François Hetsch où il obtient son DEM à 16 ans. Il s'est perfectionné par la suite au CNSMD de Paris dans la classe de Jean Sulem. Il a bénéficié, entre autres, des conseils du quatuor Ebène, de Barbara Westphal, Tatjana Masurenko, Frédéric Kirch et Christophe Gaugué. Il a participé aux festivals de Deauville aux côtés du quatuor Ebène, des Arcs où il est invité pour la cinquième année consécutive en tant que "Jeune Talent" ainsi qu'au Festival des "Voûtes Célestes" et a été finaliste du concours des Jeunes Altistes et du concours d'Epernay en 2008. Ludovic a été invité à se produire en soliste pour l'été 2016 aux côtés de l'Orchestre des Jeunes du Centre dans le concerto de B. Bartók. Il joue régulièrement au sein de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, de l'orchestre Prométhée et de l'ensemble "Le Concert Idéal". Intéressé par le mélange des différents styles de musique, il a également joué les 8 saisons de Vivaldi et de Piazzolla aux côtés de Richard Galliano. Il joue un alto de Patrick Robin de 2009.


Macha Kanza, pianiste et violoniste, a étudié conjointement le piano et le violon au Conservatoire Royal de Bruxelles, sous l'égide d'Evgeni Moguilevsky. Elle sortira diplômée d'un master en piano avec Grande Distinction, 1ère nommée en 2007, avec une mention spéciale pour son interprétation du 3e Concerto de Rachmaninov. Au cours de cette période d'études, elle poursuit parallèlement ses études de violon dans la classe d'Adam Korniszewski. Macha est lauréate du concours triennal Serge Rachmaninov (2008) à Los Angeles, ainsi que du concours Emil Gilels, à Odessa (2009). Elle se produit en concert à travers l'Europe et les Etats-Unis, au sein de festivals, d'émissions de Radio (France Musique) et de télévision, en récital ou avec orchestre. Cette double pratique instrumentale lui permet d'embrasser un large répertoire et de prendre part à divers projets, dont l'ensemble Aletheia, initié par le violoniste Léo Marillier.


Née au Kazakhstan de parents musiciens, Malika Yessetova étudie le violon à Riga, à Kiev, et à Paris tout d'abord à L'Ecole Normale de Musique A.Cortot dans la classe de Devy Erlih où elle achève son brillant parcours avec des Diplômes Supérieurs de Concertiste de Violon et Musique de Chambre à l'unanimité puis au CNSMDP où elle obtient son diplôme de Master dans les classes de Svetlin Roussev et de Jean-Jacques Kantorow. Aujourd’hui, titulaire du diplôme du 3ème cycle pour le répertoire contemporain et la création (DAI) dans la classe de Hae Sun Kang, elle y suit la formation diplômante à la pédagogie. Voulant sans cesse repousser ses limites  artistiques, elle se passionne en particulier pour la musique contemporaine surtout dans le répertoire pour violon seul et de musique de chambre. Elle participe à l’Académie du Festival de Lucerne en 2011, 2012, 2013,  à ManiFeste 2014 de l’IRCAM et Festival Messiaen 2012, 2015, 2016, Festival Présences de Radio France 2014, Printemps des Arts de Monte-Carlo 2017... Elle joue avec IRCAM dans des projets de musique mixte, notamment Anthèmes 2 de Pierre Boulez, Double bind de Unsuk Chin et Tensio de Philippe Manoury. Elle crée constamment des oeuvres de jeunes compositeurs en soliste ou en musique de chambre et elle  a la chance de travailler avec de très grands compositeurs et chefs d’orchestre. Malika est depuis 2015 violon solo de l’ensemble Les Possibles qui expérimente de nouveaux répertoires, lieux et formats de concert, mêlant les genres et les arts afin de rendre unique chaque expérience d’écoute. Malika joue le violon dit «Le Parisien» d’Isabelle Wilbaux et de Martin Héroux, prêté par le Mécénat Musical Société Générale.


C’est au conservatoire du Havre, avec Aline Bertrand, que Michèle Pierre débute le violoncelle à l’âge de sept ans. Après une année passée à la HEMU de Lausanne dans la classe de François Salque, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris dans les classes de Philippe Muller, puis de Raphaël Pidoux. Elle obtient son master mention Très Bien en 2015. Passionnée de musique d’ensemble, Michèle multiplie les projets. Elle fonde en 2012 le duo Solea avec le guitariste Armen Doneyan. Les deux musicien.ne.s remportent plusieurs prix de concours (Fnapec, Bellan, Rabastens) et s’attachent à créer du nouveau répertoire pour cette formation originale avec des commandes faites à de jeunes compositeurs.rices. Récemment, le compositeur et chef d’orchestre Romain Dumas leur a écrit une pièce : « Trois  duos amoureux ». Depuis Octobre 2016, ils sillonnent la France dans le cadre des JMFrance avec plus de cinquante représentations par an d’un spectacle Jeune Public mêlant humour et musique : « Décacorde, péripétie à dix cordes ». En 2016, Michèle et Armen se sont produits dans l’émission de Gaëlle Le Gallic «Génération Jeunes interprètes» et sortiront fin 2017 leur premier disque chez le label Passavant, autour des amitiés françaises et espagnoles au XXe siècle. Michèle est la violoncelliste solo de l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire depuis Septembre 2015 et a eu la chance se produire dans plusieurs grandes salles parisiennes : la Philharmonie de Paris, la Cité de la Musique, mais également l’Opéra Garnier, avec le ballet « Giselle » et le gala  de l’Ecole de danse. Michèle a fait partie pendant trois ans du Quatuor Syrma, avec lequel elle a participé à de nombreux festivals et s’est régulièrement produite en concert. Les quatre musicien.ne.s ont eu la chance d’étudier avec Luc-Marie Aguera, du célèbre quatuor Ysaie dans le cycle concertiste du CRR de Paris. Le quatuor Syrma a joué avec Eric Le Sage, Lise Berthaud, Sarah Nemtanu, François Salque et Karine Lethiec lors de divers concerts. Michèle est également passionnée par les musiques improvisées, actuelles et amplifiées. Plus jeune, elle a suivi une formation Jazz dans une havraise (le JUPO) et aujourd’hui elle  continue à cultiver son éclectisme musical. Elle joue depuis 2014 avec le chanteur-compositeur Najar, dans un trio de chanson française  teinté de musiques traditionnelles et de rock ; elle a joué avec le Sacre du Tympan, ensemble  Jazz créé par Fred Palem ; et s’attaque désormais à la composition d’un album solo, dans lequel elle rendra hommage aux écrits de plusieurs femmes poètesses, et dans lequel elle chantera et jouera du violoncelle. Michèle est lauréate du concours Flame 2014 et a bénéficié du précieux soutien de la fondation Meyer.


Odile Lespérance, violoniste, est diplômée du conservatoire de Paris et de la Haute École de Musique de Genève. Passionnée par l'orchestre et attirée par l'interprétation sur instruments d'époque, elle complète sa formation au sein de l'Orchestre Français des Jeunes et du Jeune Orchestre Atlantique de l'Abbaye aux Dames de Saintes. Elle joue sous la direction de chefs tels que Jean-Claude Casadessus, Jesus Lopez-Cobos, Laurence Equilbey, François-Xavier Roth et Emmanuel Krivine. La musique de chambre tient une place importante dans ses activités musicales, notamment au sein de l'ensemble FECIMEO, qu'elle fonde en 2014. Désireuse de partager la musique avec tous les publics, elle mène des ateliers de médiation pour « Les Concerts de Poche » et pour le « Festival de Saint-Denis ». Titulaire du Master of Arts en Pédagogie musicale, ainsi que d'un certificat Post-Grade en pédagogie dalcrozienne, elle enseigne actuellement le violon au Conservatoire à Rayonnement Communal de Saint-Denis.


Olga Zyryanova, alto -  Diplômée en Russie et en Norvège,instrumentiste dans de grands orchestres nationaux de ces deux pays ainsi que dans des ensembles de musique de chambre,elle reçoit sa première formation au prestigieux Conservatoire de Moscou. Elle poursuit ensuite ses études musical en Norvège où elle commence a se produire,elle joue ainsi a l'opéra d'Oslo.Elle s'installe en France en 2006 pour développer une activité de chambriste et apparaît dans plusieurs orchestres. Elle se produit avec les Quatuors SOLO,Aram,trio DesCorDes.Très attachée au répertoire de musique de chambre elle privilégie le travail avec des partenaires réguliers tout en s'ouvrant a toutes les collaborations et expériences originales.


Solène Chevalier étudie le violoncelle avec Valérie Aimard au conservatoire du 13ème arrondissement à Paris, avant d’intégrer la classe de Michel Strauss au CRR de Boulogne-Billancourt en 2007. Elle poursuit son apprentissage au Royal College of Music à Londres chez Thomas Carroll et y obtient son Bachelor of Music en 2012. Solène se perfectionne ensuite à la Guildhall School of Music and Drama dans laquelle elle bénéficie des conseils de Pierre Doumenge. Après la réception de son Master of Performance avec honneurs elle a le privilège de se voir accorder une année de Fellowship dans la  même école. Elle a participé à de nombreuses masters classes avec Lluis Claret, Rebecca Gilliver, Jens-Peter Maintz, Gary Hoffman et Marko Ylonen. Passionnée par l’orchestre Solène a joué au sein de nombreux orchestres en France (Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Orchestre national du Capitole de Toulouse, Orchestre Pasdeloup, Orchestre Français des Jeunes..), en Angleterre (Southern Sinfonia, Orpheus Sinfonia…), Hollande (Orchestre de Jeunes de Hollande). Elle est aujourd’hui membre de l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire.Elle a également participé à différents festivals de musique de chambre tels que les Rencontres Musicales de Saint-Cézaire, Aurora Chamber Music Festival (Suède) ou encore Jazz au fil de l’Oise et c’est avec enthousiasme qu’elle joue en formation plus réduite.

Solène a intégré en septembre 2016 le cycle concertiste en violoncelle baroque au CRR de Paris dans la classe de David Simpson et bénéficie gracieusement d’un prêt d’un violoncelle du Fond Instrumental Français.


Contrebassiste américain, William McClain Cravy qui a obtenu son Master avec les meilleures récompenses à l'Université de Californie du Sud dans la classe de David Allen Moore. Membre de l'Orchestre de chambre de Santa Barbara, il a interprété de nombreux concertos avec le Colorado and Culver City Symphonies. Il remporte la seconde place lors du Concours 2015 Aspen Music Festival Low Strings ainsi qu'à l'édition 2015 de Pasadena Showcase House Instrumental Competition et la 3e place en 2016 lors de la Jefferson International Young Artists Competition. Il apparaît avec le National Arts Centre Orchestra, , the Royal Philharmonic Orchestra (UK), le New World Symphony (Miami), et le Las Vegas Philharmonic. Will a rejoint le NAC Institute pour des études d'orchestres en 2015, et est retourné aux USC pour préparer son diplôme de Master, bénéficiaire d'une bourse. Will est également bénéficiaire de la bourse Harriet Halle Woolley Artist et résident à ce titre à la Fondation des Etats-Unis pour étudier à Paris avec le contrebassiste virtuose François Rabbath.


Arabelle Audin étudie le violoncelle avec Florian Lauridon et Xavier Gagnepain aux CRR de Paris et de Boulogne-Billancourt, puis chez Hélène Dautry au Pôle Supérieur de Paris. Elle y obtient sa licence de violoncelle parallèlement à une licence de musicologie à la Sorbonne. Elle poursuit son cursus au CNSMD de Lyon dans la classe d'Emmanuelle Bertrand puis d'Anne Gastinel et décroche son diplôme de Master en 2016. La même année, elle passe six mois à la Liszt Academy de Budapest auprès du violoncelliste István Varga.

Animée par une volonté de transmettre la musique le plus largement possible, Arabelle partage ses activités de manière égale entre la musique de chambre et l'enseignement du violoncelle.Ouverte à tous les styles de musique, elle joue au sein de divers ensembles, en orchestre, quatuor et quintette à cordes, duo violon/violoncelle… Depuis sa création en 2007, elle est membre de l'Ensemble de Violoncelles Varga qui aborde un répertoire allant de la Renaissance à la création contemporaine. Musicienne de l'Association Classica Viva depuis 2011, elle se produit dans des concerts à thèmes commentés. En 2015, elle crée avec la pianiste Justine Eckhaut le Duo ZeneTitulaire du Diplôme d'Etat, Arabelle enseigne dans des conservatoires et écoles de musique de région parisienne, tout en préparant le Certificat d'Aptitude de violoncelle et de musique de  chambre au CNSMD de Paris. Elle expérimente dans ses cours des approches pédagogiques innovantes et participe à des dispositifs d'actions éducatives dans les écoles publiques pour amener à la musique des publics qui n'y ont pas accès (Orchestre à l'Ecole, Parcours de Sensibilisation Musicale…).


 

Arnaud Pieniezny a commencé le violon au Conservatoire Départemental de Tourcoing dans la classe de Denis Le Meur. Il obtient une médaille d’or en 2003 et entre l’année suivante au Conservatoire Régional de Paris dans la classe de Suzanne Gessner avant d’obtenir en juin 2007 un prix de perfectionnement. En 2008, il est accepté à l’unanimité au CNSMD de Lyon. Il y obtient une licence en 2011 puis un master avec mention très bien à l'unanimité en juin 2013. Depuis 2013, Arnaud a rejoint l'Orchestre de la Garde Républicaine de Paris. Il partage son temps entre l'orchestre, l'enseignement dans divers conservatoires de la ville de Paris ainsi que dans la pratique de la musique de chambre avec différentes formations.


 D’abord formée en France aux CRR de Saint-Maur-des-Fossés et de Boulogne-Billancourt, Elodie Hugon-Dancoisne a ensuite étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle a obtenu son Master Spécialisé en violon avec distinctions. C’est au cours de ce cursus qu’elle a également passé et obtenu son Agrégation avec distinctions afin de pouvoir enseigner.Elodie a passé et remporté les premiers prix des concours Léopold Bellan, Nérini, U.F.A.M. et a décroché une prestigieuse quatrième place au concours Jeunes Talents à la salle Pleyel. Membre de plusieurs ensembles de musique de chambre, elle s’est entre autres formée auprès des quatuors Danel, Prazak, Manfred et du fameux quatuor Ysaÿe. Elle se produit régulièrement dans de nombreuses formations de musique de chambre allant de la sonate à l’octuor et est régulièrement appelée pour jouer dans diverses formations orchestrales.Membre du trio Acquerello, elle joue dans de nombreux festivals. Elodie a intégré l’ensemble Aléthéia en 2017.

Passionnée de musiques actuelles, Elodie participe à de nombreux projets originaux, comme la création de contes musicaux ou de projets alliant différentes disciplines artistiques. Mue par l’envie de transmettre sa passion pour son instrument, Elodie enseigne et est actuellement professeur de violon au CRC de Villepinte. Elle y crée et réalise de nombreux projets transverses avec ses élèves.


Pauline Klaus, violoniste, commence ses études musicales au conservatoire du Mans, où elle obtient à l’âge de 15 ans les premiers prix de violon et de solfège. Elle se perfectionne ensuite auprès de plusieurs professeurs, en particulier avec Alexis Galperine au Conservatoire de Strasbourg, avant d’intégrer le Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle obtient un Master en 2015, et le CNSM de Paris (formation CA). Lauréate des Concours « Henri Koch », « Padova International Competition », et du Mécénat musical Société générale 2015, elle est sélectionnée pour participer au Lucerne Academy Festival 2016. Titulaire d’une Licence de musicologie et d’un Master de philosophie de la Sorbonne, Pauline est également directrice artistique  du festival des Musicales d‘Assy (Haute-Savoie). Elle enseigne actuellement au CRR de Cergy-Pontoise.


 Après un cursus classique au CRR de Boulogne-Billancourt et de Paris Clara Froger intègre la Musikhochschule de Stuttgart en septembre 2008 et y obtient son  Master de violon en 2015 dans la classe de Judith Ingolfsson. Durant ses années en Allemagne, Clara effectue deux praktikums (stages professionnels) à l’opéra de Ulm puis au Stuttgarter Philharmoniker. Elle est membre de la Junge Deutsche Philharmonie où elle occupe le poste de chef d’attaque des 2nds violons pendant 6 ans. Violon Solo de la Junge Philharmonie de Karlsruhe (JUPHKA) ainsi que de la Junge Philharmonie Niedersachen (JPON), ces nombreuses expériences en orchestre lui donnent l’occasion de se produire dans des salles prestigieuses sous la baguette de grands chefs. Clara est régulièrement invitée en tant que supplémentaire notamment au Stuttgarter Symphoniker, à l’Opéra de Tours, à l’orchestre Poitou-Charentes ainsi qu’à l’Orchestre des Lauréats du conservatoire de Paris.

De retour en France depuis septembre 2015, Clara intègre en tant que 1er violon l’ensemble Heptamuse, ensemble  à géométrie variable et est parallèlement directrice artistique du Festival de musique de chambre « les Concerts de la Cour » à Hyères (83), et membre fondateur du festival « Les Arts’Franchis » de Monflanquin (47), créé en 2014. Egalement passionnée de pédagogie, Clara est depuis novembre 2015 professeur remplaçante au conservatoire de Franconville, où elle assure les cours de violon et de musique de chambre, et elle participe à différents projets à vocation sociale : DEMOS de la philharmonie de Paris, Les Concerts de Poche, un Violon dans mon école… en tant que violoniste intervenante au sein de publics très variés.


Née en 1992 à Toulouse, Clémentine Bousquet commence le violon dans la classe de Klaus Mülhberger puis de Nathalie Descamps. Elle passe ensuite un an au CRR de Paris puis rentre au CNSMDP dans la classe d’Alexis Galpérine ou elle obtient sa licence puis continue et finit son master dans la classe de Jean-Marc Phillips. Depuis elle poursuit ses études dans la classe de David Grimal à la Hochschule für Musik Saar.

Parallèlement, elle joue souvent au sein de l’orchestre Régional de Normandie , l’ensemble des Dissonances et joue en sonate avec la pianiste Marie sevagen.


Originaire de Tours où la violoniste Judith Taupin effectue ses études scolaires et musicales, elle obtient, à l’âge de 14 ans, un 1er Prix à l’unanimité de violon, et un 1er Prix de perfectionnement l’année suivante. Elle étudie alors au conservatoire de Boulogne-Billancourt tout en poursuivant son parcours scolaire, couronné d’un baccalauréat avec la mention TB. Elle intègre, en 2008, le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon (CNSM) dans la classe de Marie Charvet, et obtient une licence arts, lettres et langues, mention musique, à l’université de Lyon II en 2010, ainsi que le master d’interprète en 2012. Depuis juin 2016, elle est titulaire du Certificat d’Aptitude (CA) ainsi que du Master de pédagogie du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP). Passionnée par la pédagogie, elle enseigne le violon au Conservatoire à Rayonnement Communal de Savigny-sur-Orge.Elle se produit régulièrement au sein de diverses formations de musique de chambre et avec différents orchestres tels que l’orchestre symphonique de Troyes, l’orchestre des lauréats du conservatoire (OLC), l’orchestre de l’opéra de Lyon, orchestre de l’UNESCO … 


Perrine Pacherie-Basseux commence le violoncelle au conservatoire de région de Caen, dans la classe d'Hélène-Marie Foulquier, où elle obtient en 2010 son Diplôme d'Etudes Musicales. Lauréate au concours « Jeunes Talents » de l'Académie de Royan en 2009, Perrine poursuit ses études dans la classe de Véronique Marin-Queyras au conservatoire de région de Rueil-Malmaison, où elle obtient son 1er prix d'excellence en 2011 à l’unanimité, et un 1er prix de virtuosité en 2012 avec la mention très bien.Elle entre au Pôle Sup 93 en 2014 dans la classe de Florian Lauridon où elle obtient en 2017 son DNSPM. Elle est lauréate du concours « Jeunes Talents normands » en 2015. Elle a joué plusieurs fois en soliste, notamment avec l’Orchestre Paris Descartes en 2016.


Arianna Baldasso, violoncelliste, actuellement professeure de violoncelle à l’Académie inter Musicale de paris, remporte le Prix de violoncelle au conservatoire « A Steffani » Trévise après une licence en musicologie obtenue à l’Université « Ca »Foscari » à Venise. En France, elle reçoit les conseils de Emmanuelle Bertrand. Arianna se produit dans différentes formations en Italie et en France, en particulier avec l'orchestre "Gruppo d'archi Veneto"  et en musique de chambre avec la pianiste Yifang Luo. 


Jeune violoncelliste serbe, Jelena Ilic vit à Paris où elle a obtenu son Master au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Jérôme Pernoo et Cyril Lacrouts. Jelena débute le violoncelle à L'Académie de Musique de Belgrade où elle y obtient son Diplôme d'Etudes Musicales (D.EM.) puis une licence de violoncelliste. Au cours de sa scolarité Jelena a participé à de nombreuses masterclass à travers l'Europe en soliste ainsi qu' en musique de chambre. Elle a notamment travaillé avec des musiciens tels que Ralph Kirshbaum, Natalia Gutman, Christian-Pierre La Marca, Jérome Pernoo, Itamar Golan ou Christoph Richter, ainsi que les plus grands festivals de violoncelle - Kronberg academy et Amsterdamse cello biennale. Elle a obtenu plusieurs bourses afin de participer à des académies de musique de chambre et d'orchestre telles que Musica Mundi en Belgique avec Maxim Vengerov et le quatuor Danel, l'Orchestre des étudiants européens dirigé par Pierre Amoyal, le « German-Scandinavian » Orchestra ou l'Académie Internationale de Musique du Liechtenstein. Elle a aussi été sélectionnée en 2012 pour jouer dans l'Orchestre « Esprit de L'Europe » sous la direction de Krzisztof Penderecki. Jelena a obtenu de nombreuses récompenses dans des concours nationaux et internationaux comme le Concours International de Violoncelle de Liezen en Autriche, le Concours Dotzauer à Dresde ou le Concours National de Musique de chambre de Serbie (en trio avec piano). Passionnée par la musique de chambre, Jelena s'est produite dans diverses formations, du duo à l'octuor dans des concerts tels que le Fête du violoncelle à Belgrade, Le Festival du Cinéma d'Emir Kusturica à Kustendorf, les Concerts de Poche à Reims et à Lille, concerts de Jeune Talents... Afin de voyager et d'assister à certaines masterclass, Jelena a été soutenue plusieurs années par la Banque Société Générale.

Jelena joue un violoncelle moderne français qui lui a été offert par l'ambassadeur français en Serbie.

 


Jeune violoniste prometteuse, Sarah Jégou-Sageman débute le violon à l’âge de 6 ans et demi avec Tatiana Zolozowa qui lui permet d’intégrer le CRR de Paris à 8 ans. Elle termine le cursus des horaires aménagés en obtenant son certificat à l’unanimité, puis elle entre en 2011 en première année de cycle spécialisé dans la classe de Larissa Kolos. Elle obtient en juin 2013 son Diplôme d’Études Musicales de violon à l’unanimité en même temps que son Baccalauréat littéraire avec mention Bien ; l’année suivante, elle intègre le CNSMDP dans la classe de Boris Garlitsky où elle poursuit actuellement son cursus. Elle reçoit également les conseils de musiciens comme Richard Schmoucler, Michel Michalakakos ou Philippe Hersant. Sarah a obtenu trois premiers prix au Concours Flame en 2007, 2008 et 2012, et un premier prix spécial en 2013. Elle a également remporté le 3e prix au Concours international Arthur Grumiaux en Belgique en février 2016. Elle s’est produite en concert dans le cadre de festivals, comme les Automnales d’Intermezzo à Ville-la-Grand, et aux Concerts d’Esther à Paris en tant que jeune talent. En décembre 2016, elle se produit à Marseille au Théâtre de la Criée à l’occasion du concert anniversaire de la maison de disques Lyrinx. Son violon lui a été prêté par le Fonds instrumental Musique et vin au Clos Vougeot en 2014 pour trois ans.


Camille Garin, née en 1999 est originaire de Saintes. Elle rentre dans la classe de Nathalie Descamps au conservatoire de Toulouse et elle obtient son DEM de violon en 2016. Elle est reçue à l'unanimité au concours d'entrée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en février 2017 et rentre dans la classe de violon de Roland Daugareil, Suzanne Gessner et Christophe Poiget. Passionnée d'orchestre et de musique de chambre elle participe aux sessions d'été et d'hiver de l'Orchestre Français des Jeunes 2016 ainsi qu'à celles de MusikA Orchestra Academy dirigée par Pierre Bleuse. Elle est également premier violon du quatuor Ferae créé à Toulouse. 


Diplômée du CNR de Paris en solfège, piano et violon,Claudine Rippe s'est formée en orchestre au sein de l'Orchestre de la Sorbonne, puis de l'Orchestre Français des Jeunes et de l'Orchestra Giovanile Italiana. Poursuivant ses études supérieures dans la Hochschule für Musik Saar dans la classe des violonistes David Grimal et Joshua Epstein, elle intègre le Mannheimer Philharmoniker en 2012 avec lequel elle se produit régulièrement. Elle reçoit des Master Classe de musique de chambre de grands chambristes tels que Barbara Wesphal, Eduard Brunner, Tatevik Mokatsian, Laurent Verney, ainsi que de la compositrice Graciane Finzi. De retour en France, elle intègre l'Orchestre de Chambre d'Ile de France, ainsi que l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire, placé sous la baguette de Philippe Aïche et Alain Altinoglu. En parallèle elle intègre l'Ensemble Caravage, ensemble de sept chambristes avec un premier concert le 1 mai 2016. Elle a eu l'occasion de se produire avec ses différents orchestres dans de prestigieuses salles telles que la Philharmonie de Berlin, la Salle Pleyel, la Philharmonie de Paris, le grand Théâtre Antique d'Orange, l'Auditorio National de Madrid, la Philharmonie Gasteig de Munich, le Théâtre du Châtelet, à l'Opéra Garnier de Paris....Et a eu le plaisir d'accompagner de grands solistes tel que Mischa Maisky, Alena Baleva, Serguei Nakariakov, Julian Steckel, Nora Gubisch, Michaël Barenboim, Moritz Winkelmann, Roberto Alagna, Béatrice Uria-Monzon, Jan Lisiecki....


Natallia Sukhadolava 

Née à Minsk (Biélorussie) en 1990. Elle commence le violon à l'age de 6 ans au Collège Républicain de Musique et au Conservatoire de musique d'Etat à Minsk. Ensuite, elle part étudier au Conservatoire Royal de Mons (Belgique) dans la classe de Yuri Braginsky où elle obtient une licence et un Master d'interprétation. Elle est actuellement en classe de perfectionnement chez José Alvarez au CRD d'Aulnay-sous-bois. Natallia a participé à plusieurs concours nationaux et internationaux, festivals et master-classes, parmi lesquels le Festival International de Yuri Bachmet à Minsk et les Concerts de la Fondation Internationale Vladimir Spivakov. Elle a également bénéficié en 2013 d'une bourse de la Fédération Bruxelles-Wallonie. 


Musicienne passionnée, Miléna Mouton tient à partager son plaisir de la  musique le plus largement possible  et dans des cadres différents. Elle a par exemple participé à l'inauguration de l’auditorium de Radio France avec les musiciens de l’Orchestre national de France sous la direction Sofi Jeannin. Elle investit aussi d’autres lieux de concert plus insolites. Elle s'est ainsi produite Place des Petits Pères à Paris, à la nef du musée d'Orsay, mais aussi à Londres et à Shanghai avec la troupe Opéra e mobile qui propose des opéras en plein air. Très engagée dans la musique contemporaine, elle a participé à la création de deux quatuors à cordes, commandés par Proquartet. Lors de master-class, elle a eu la chance de rencontrer et de travailler  avec les compositeurs Philippe Hersant et Antony Girard. Dans une même lancée, elle a préparé des concerts autour de Berio et Crumb avec le trio Salzedo (Pauline Bartissol, Frédérique Cambreling, Marine Perez) et a participé  à des essais acoustiques à l’Ircam.

D'autres projets d’orchestre l'ont amenée à travailler avec Anne-Estelle Médouze, Julien Leroy, Marc-Olivier Dupin, Julien Masmondet… En tant que chambriste, elle joue dans différentes formations et a entre autres suivi l’enseignement du quatuor Voce pendant 2 ans dans le cadre de Proquartet. A l’occasion de master-class ou académies d'été, elle a notamment reçu les conseils de musiciens comme Shlomo  Mintz, Geneviève Strosser, Françoise Gnieri ou Jasser Haj Youssef avec lequel elle s'est produite lors de concert de clôture du festival Métis à la Basilique de Saint-Denis. Actuellement, elle poursuit ses études au Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique Seine-Saint-Denis Ile-de-France dans la classe de Fabienne Stadelmann et de Bruno Pasquier en vue de l’obtention du DNSPM et d’une licence de musicologie.


Originaire de la banlieue lilloise, Camille Verhille y débute l'alto avant d'en rejoindre le conservatoire régional. Au cours de son cursus, dans la classe de Marielle Gaglio, elle suit plusieurs masterclass avec notamment Serge Collot, le quatuor Danel...  Obtenant son prix de musique de chambre puis sa medaille d'or d'Alto en 2003, elle entre au CNR de Paris dans la classe de Christophe Gaugué, ce qui l'amène à suivre les cours de musique de chambre du quatuor Ysaye, recevoir les conseils de Laurent Vernay lors des sessions du Département de Formation à l'Orchestre... Contrainte d'arrêter quelques temps la pratique instrumentale, elle effectue des études d'infirmière à la Pitié-Salpétriere.

C'est titulaire de son diplôme et soutenue par Laurent Camatte, qu'elle reprend assidûment l'alto et entre au Pole Sup 93 dans la classe de Bruno Pasquier et Fabienne Stadelmann. Tout en exerçant sa profession, elle y obtient sa licence de musicologie et son DNSPM en 2017. Au cours de ce cursus, elle consolide sa passion pour la musique d'ensemble en effectuant des sessions sous la direction de chefs tels Claire Levacher, Julien Leroy, Julien Masmondet, Marc-Olivier Dupin...; plusieurs stages à l'ONDIF et à Proquartet... Parallèlement, elle se produit régulièrement en quatuor à cordes et quatuor avec flûte en France et en Finlande. Développant un intérêt pour la musique contemporaine, elle participe à diverses créations lors de festivals en France et en Espagne.